Aller au contenu principal
Présentation de l'oeuvre

L’œuvre explore le parallèle entre les deux anciens sanctuaires européens : la cathédrale majestueuse et la foret mystique. La cathédrale, avec ses hautes nefs et ses colonnes imposantes, est un monument à la grandeur humaine et à la quête du divin.
De même, la foret, avec son feuillage luxuriant et sa végétation dense, est un temple naturel qui évoque un sentiment de révérence et de crainte face à la création. Ces deux lieux sont des espaces de contemplation et de réflexion, ou l’âme humaine cherche à transcender le terrestre et à se connecter au sacré. Nous avons transposé le plan de la cathédrale de Rouen dans la foret, encadrant un espace délimité par une géométrie concrète, ou chaque arbre devient un pilier, avec ses branches étendues vers le ciel. Filtrant la lumière à travers ses feuilles comme s’il s’agissait d’un vitrail, qui renvoie des éclats de couleur à la foret, modifiant la perception que nous en avons. Avec cette œuvre, nous invitons le spectateur à réfléchir sur l’interconnexion entre l’humain et le naturel, le divin et le terrestre.

 

BOA MISTURA
BOA MISTURA
Présentation

Hommage à Agustin Ibarrola


L’œuvre explore le parallèle entre les deux anciens sanctuaires européens : la cathédrale majestueuse et la foret mystique. La cathédrale, avec ses hautes nefs et ses colonnes imposantes, est un monument à la grandeur humaine et à la quête du divin.
De même, la foret, avec son feuillage luxuriant et sa végétation dense, est un temple naturel qui évoque un sentiment de révérence et de crainte face à la création. Ces deux lieux sont des espaces de contemplation et de réflexion, ou l’âme humaine cherche à transcender le terrestre et à se connecter au sacré. Nous avons transposé le plan de la cathédrale de Rouen dans la foret, encadrant un espace délimité par une géométrie concrète, ou chaque arbre devient un pilier, avec ses branches étendues vers le ciel. Filtrant la lumière à travers ses feuilles comme s’il s’agissait d’un vitrail, qui renvoie des éclats de couleur à la foret, modifiant la perception que nous en avons. Avec cette œuvre, nous invitons le spectateur à réfléchir sur l’interconnexion entre l’humain et le naturel, le divin et le terrestre. 
 

Je m’abonne à laNewsletter :