Aller au contenu principal
WONDER WIND
Pedro Marzorati
Pays
Argentine
Dimensions
5 mètres du sol
Principaux matériaux
Bois
Portrait
portrait Marzorati
Présentation

PEDRO MARZORATI est un artiste argentin pluridisciplinaire qui, selon le sujet choisi, s’exprime avec différentes techniques : land art, photographie, sculpture, dessin, installation, musique, multimédia…
Depuis plusieurs années, il réalise des installations poétiques de land art en relation avec les changements climatiques dus au réchauffement de la Planète, comme « Where the Tides Ebb and Flow », « Noé Noyé » et « WIND, Des habitats volés par le vent ».
Les projets artistiques de Pedro Marzorati sont basés sur la réinterprétation de la nature, le détournement d’objets et de codes qui nous sont connus. Ces projets cherchent à changer la perception que nous en avons pour « jouer » avec eux, dans un monde imaginaire et poétique.
Son oeuvre nous incite à la réflexion en mettant l’accent sur l’interaction art/sciences et sur les problématiques humaines actuelles comme, par exemple, les conséquences du réchauffement climatique. Il conçoit la création comme un acte de militantisme poétique.

Mécène(s) de l'œuvre

Nous participons au projet afin de faire comprendre aux citoyens de ce pays que la forêt participe à la lutte contre le réchauffement climatique de par la capacité du bois à stocker du carbone, pour cela il faut une sylviculture dynamique et donc accepter de couper des arbres pour en faire des objets et surtout des logements. Et bien entendu s’assurer de la repousse de la forêt soit par la régénération naturelle quand c’est possible, sinon par des plantations.
 

La forêt est reconnue comme une énergie 100% renouvelable et 100% écologique, c’est pour cela que notre choix s’est porté sur « Wonder Wind » de Pedro Marzorati qui évoque les conséquences du dérèglement climatique. Nous trouvons important que cette œuvre sensibilise aux futurs enjeux environnementaux.
 

  • oeuvre marzorati
Présentation de l'oeuvre

S’ADAPTER À LA NATURE…

Wonder Wind est une installation qui nous parle des conséquences du changement climatique sur les sociétés humaines, en particulier sur les habitats. Après le passage d’une nouvelle tempête, beaucoup d’habitations sont détruites, envolées, balayées par le vent. Il en résulte un déplacement de masse des populations, souvent provisoire, le temps de la reconstruction. Ces déplacements génèrent des nouveaux habitats, voire de nouvelles villes, souvent précaires.

L’installation Wonder Wind évoque cette fragilité. L’habitat de l’Homme a toujours été dépendant des aléas climatiques et géographiques et, pour survivre, il a fallu développer des stratégies innovantes. Aujourd’hui, de nouvelles zones sont touchées par des changements aussi brutaux qu’inattendus. L’Homme doit, une fois encore, s’adapter. Ces cabanes peuvent paraître à première vue inutiles, comme sorties de l’imagination d’un architecte fou qui voudrait se jouer de nous.

Mais c’est ce contraste entre ce qui est normal et ce qui ne l’est pas, qui fait qu’elles nous interpellent.