Aller au contenu principal
UNDERCURRENT
HeHe Collectif
Helen Evans et Heiko Hansen
Pays
France - Grande-Bretagne
Dimensions
12 mètres de haut
Principaux matériaux
Acier
Portrait
portrait hehe
Présentation

HeHe est un duo d’artistes basé au Havre composé d’Helen Evans (GB/FR, 1972) et d’Heiko Hansen (Allemagne, 1970). HeHe mènent une recherche sur les relations entre les individus et leur environnement technologique. Nombre de ces projets explorent les possibilités de corrélations entre les phénomènes environnementaux ou proposent une reprogrammation de nos paysages technologiques pour créer de nouvelles significations et en détourner la lecture. Leur pratique s’appuie sur des techniques scientifiques, ils collaborent ponctuellement avec des spécialistes au sein des laboratoires de recherche.
Leurs oeuvres sont présentes dans les collections publiques (FRAC/FMAC) et privées. HeHe est régulièrement invité dans des festivals ou événements pour réaliser des installations spécifiques : Fondation Kunst, Utrecht, Triennale de Bruges, Maison des Arts Georges Pompidou à Cajarc, Musée d’art contemporain de Zagreb, Nuit Blanche, Paris, Le Voyage à Nantes, FACT & The Arts Catalyst, Skor, Amsterdam, Cape Farewell, Invisible Dust, Centre Pompidou.
En 2008 HeHe a obtenu le Prix Golden Nica en Art Hybride pour leur projet Nuage Vert. Leur travail est représenté par la Galerie Aeroplastics Contemporary (Bruxelles).

  • Oeuvre hehe
Présentation de l'oeuvre

TRANSITION ÉCOLOGIQUE…

HeHe (Helen Evans et Heiko Hansen) interroge, non sans humour, les besoins en ressources énergétiques de nos sociétés contemporaines. Sa proposition architecturale questionne sur notre capacité à endosser les problématiques sociales, industrielles et écologiques qui découlent des modes de production.

Avec Undercurrent, HeHe met en scène un accident absurde. Son échelle contraste avec le décor boisé des lieux. Dans ce secteur sauvegardé, HeHe attire notre attention sur une infrastructure, symbole du progrès et de l’énergie collective, transplantée dans un environnement inhabituel. Ces lignes à haute tension sont un risque pour la santé en même temps qu’une pollution visuelle, et la solution généralement adoptée pour s’en débarrasser est de les enterrer…

Dans un site où rien ne semble indiquer qu’une révolution industrielle ou technologique a eu lieu, HeHe perturbe l’idylle mythologique de l’Homme avec la nature. L’absurdité de l’image fait sourire, puis renvoie à la question de la valeur esthétique, historique et patrimoniale que nous accordons à l’image de la forêt façonnée par l’Homme. L’oeuvre incite à la réflexion sur l’origine de notre confort moderne et renvoie aux aspirations paradoxales de la ville durable.