Aller au contenu principal
LA DÉROUTANTE VISITE D'UN MESSAGER DU FUTUR
Roland CROS
Pays
France
Dimensions
8 mètres de haut
Principaux matériaux
Bois
Portrait
Portrait cros
Présentation

« Roland Cros, vit et travaille à Paris. Après avoir été photographe et cinéaste, il pratique depuis plusieurs années la gravure et les installations dans la nature ou l’espace public.

Il réalise des œuvres de grand format en deux dimensions ou en volume. Ses créations ont une forte dimension narrative.

Il produit des œuvres qui interrogent, bousculent ou choquent. »

« Travaillant depuis une quinzaine d’années la linogravure, la gravure à la tronçonneuse puis l’installation, j’ai produit un certain nombre d’œuvres in situ. Chaque fois ma démarche a été la même : m’inspirer d’un lieu, d’un décor, d’un contexte pour tenter de créer une série de pièces qui instaurent un dialogue avec le paysage et avec ceux qui l’habitent. Je suis plus intéressé par ces interactions avec un espace, un territoire, une mémoire et avec ceux qui y vivent, que la présentation de mes œuvres dans le périmètre clos des galeries.

Mon cheminement de graveur sur lino et sur bois a consisté à aller vers des formats de plus en plus grands. Même si je continue à graver et à imprimer des images de petits formats, j’ai inscrit progressivement mon travail dans l’espace public et dans l’espace naturel.

Aujourd’hui je commence à m’affranchir de la production d’images en deux dimensions, pour m’orienter vers la production d’installations en volume, toujours en bois. Il s’agit pour moi de réaliser des œuvres qui proposent une expérience sensorielle aux spectateurs/visiteurs. Œuvres à parcourir, à habiter, avec lesquelles il est possible d’interagir.Dans ma démarche actuelle, subsistent des traces de mon passé de graveur et de documentariste dans la volonté de produire du récit, ou en tout cas de produire des œuvres constituant la matière première à des récits. Autour de préoccupations liées à la place de l’homme au sein de l’environnement et de la responsabilité qui est la sienne, j’essaie de faire en sorte que mes œuvres interrogent, bousculent, choquent. »

Mécène(s) de l'œuvre

Notre soutien dans ce projet est naturel, car il fait le lien entre la passion de construire qui nous anime, l’art qui est présent dans nos ouvrages, et la noblesse du bois .

De longue date le bois est omni présent dans la construction, Cette pieuvre géante rampant dans la forêt  Verte nous interpelle sur la place,  qu’ immanquablement, ce  matériau écologique  continuera d’ occuper dans le mode constructif du XXIème siècle . 
Faire naître dans le cœur des visiteurs le désir de construire avec un matériau noble et durable nous a incité à soutenir cette belle oeuvre. 

  • oeuvre cros
Présentation de l'oeuvre

RESTER HUMBLE…

La déroutante visite d’un messager du futur est une oeuvre monumentale en bois qui se présente comme une pieuvre géante accrochée à trois hêtres et qui repose sur ses huit tentacules. Un animal à la fois sympathique et monstrueux qui invite, une fois à l’intérieur, à s’interroger sur ses étonnantes compétences intellectuelles.
Par sa masse, par sa taille, par l’expérience proposée, l’oeuvre place le public dans une position d’humilité. Les rapports d’échelle sont inversés.

Pour une fois, il se trouve face à un être bien plus grand que lui, sympathique et inoffensif, mais dont la taille quelque peu menaçante impose toutefois le respect.
Les naturalistes d’avant Darwin avaient placé l’Homme au sommet d’une échelle, comme aboutissement et perfection de la création divine.

Aujourd'hui, nous savons que notre rapport de domination sur les autres espèces ne repose sur aucun fondement scientifique et pèse même gravement sur leur diversité.
Mais avant d’être un message, La déroutante visite… est l’élément d’un récit que chacun peut se raconter à sa guise. Que l’on soit enfant ou adulte, on s’interroge. Pourquoi cet animal marin se retrouve-t-il en forêt ? D'où vient-il ? Quel a été son voyage jusqu'à nous ?… Mais oui, c’est ça ! L’octopode qui est là devant nous est un messager du futur.
Projetons-nous alors un instant dans l’avenir lointain… Lorsque l’humanité aura disparu de la surface de la Terre… Qui prendra sa place d’espèce dominante ?…